Le Guerrier (revisité)

Maxime Moraine Classes, Extensions 5 Comments

Je vous présente une refonte de la classe du guerrier pour Dungeon World contenant l’introduction d’un nouveau concept : les relances. Quand j’ai pensé cette classe, je voulais un personnage axé sur la discipline et les techniques martiales. Je voulais aussi qu’il soit un pilier essentiel dans le groupe d’aventuriers. La classe de guerrier repose beaucoup sur les deux actions de base Tailler en pièces et Défendre mais aussi dans une moindre mesure sur Étaler sa science, Discerner la réalité et Négocier dans des conditions spécifiques. J’ai également introduit une nouvelle action spécifique : Manœuvre de combat.

Nouveau concept : Les relances

J’ai voulu bouleverser un peu le système de jeu pour le rendre plus intéressant sur le plan « jouer pour voir ce qui se passe ». Dans les règles de base, on rencontre souvent des bonus et malus absolus (+1 à suivre, -1 continu… etc). Le problème avec ces valeurs absolues, c’est qu’elles modifient les plages de probabilité et passé le niveau 6, on a tendance à avoir des résultats aux jets de dés qui sortent du champ.

Exemple :
Tailler en pièces (2d6+FOR), avec une FOR à +3, un bonus de +1 par ci et un bonus de +1 par là, on arrive à 2d6+5. Résultat compris entre 7 et 17 avec une forte probabilité à 11. Le risque d’échec est inexistant.

Alors j’ai voulu que les résultats des dés ne soient influencés que par les scores de caractéristiques, en remplaçant les bonus absolus par des relances.

Une relance

Une relance appliquée sur une action revient à lancer 3d6 et garder les 2 meilleurs. On pourrait l’écrire de la façon suivante : 2m3d6. Ainsi, on obtient bien un bonus moyen de +1 sur de nombreux lancers tout en restant sur une plage de probabilité incluant l’échec.

Exemple :
Tailler en pièces (2d6+FOR), avec une FOR à +3 et une relance, on arrive à 2m3d6+3. Résultat compris entre 5 et 15 avec une forte probabilité à 10.

Relances cumulatives

On peut imaginer des relances cumulatives sans jamais sortir de la plage d’échec/réussite rien qu’en utilisant des bonus/malus absolus compris entre +3 et -3 offerts par les caractéristiques. Pour reprendre l’exemple aux bonus absolus, remplaçons le bonus de +2 par 2 relances.

Exemple :
Tailler en pièces (2d6+FOR), avec une FOR à +3 et deux relances, on arrive à 2m4d6+3. Résultat compris entre 5 et 15 avec une forte probabilité à 11. Le risque d’échec est toujours possible.

Relances négatives

De cette manière, plutôt que d’avoir un malus de -1 continu pour un magicien qui aurait raté un sort, il aurait une relance négative : lancer 3d6 et garder les 2 moins bons, ce qui pourrait s’écrire 2p3d6. Par ailleurs, tout comme pour les relances « positives » avec des relances négatives, les chances de réussite sont toujours présentes.

Une classe deux en un

Lors de la création du personnage, on choisit une spécialisation parmi deux : Maître d’armes et Protecteur. Comme leurs noms l’indiquent, la première est plus axée dégâts tandis que la seconde est plus orientée réduction des dégâts.

Pilier du groupe

J’ai cherché à faire ressortir l’aspect tactique martiale du guerrier en créant plusieurs actions générant des relances pour les autres membres du groupe.

Les manœuvres de combat

Dans un combat on cherche parfois à accomplir des actions qui ne sont pas gérées par le système et tombent souvent dans le cadre de Défier le danger. Voici une action sur mesure pour les prouesses martiales du guerrier. Une action qui peut être apprise par les autres classes avec l’action avancée de multiclassage :

Manoeuvre de combat

Quand vous effectuez une manoeuvre de combat, lancez 2d6…

  • +FOR si vous tentez de détruire l’arme ou l’armure de votre adversaire
  • +DEX si vous tentez de désarmer votre adversaire
  • +CON si vous tentez de renverser votre adversaire

*Sur 10+, votre manoeuvre est réussie mais vous vous exposez à une riposte. *Sur 7-9, votre manoeuvre est réussie, vous vous exposez à une riposte et aux mêmes conséquences que votre adversaire. Le MJ interprétera les conséquences de la manoeuvre.

Guerrier Télécharger


Crédits illustrations : Tianhua Xu, Wayne Renolds.

Partager cet article sur

Comments 5

    1. Post
      Author
  1. Pingback: Le Guerrier (revisité) – Dungeon World

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *