Photo des livres

Dungeon World (2ème édition) est enfin arrivé !

Maxime Moraine Actualité 1 Commentaire

Ça y est ! La 2ème édition du hack d’Apocalypse World le plus célèbre est imprimée et livrée pour les souscripteurs à la campagne de financement sur Ulule. J’ai reçu mon exemplaire de Dungeon World, du Class Warfare et de l’écran de maître avec un certain enthousiasme (la factrice a cru que j’allais la bouffer).

La boîte rouge Dungeon World sortie en 2012, éditée par Narrativiste et traduite par Gregory Pogorzelski proposait un coffret prêt à jouer. Comprenant le Guerrier, le Voleur, le Clerc et le Magicien, ainsi qu’un scénario et un matériel à base de cartes pour les actions, elle a eu un grand succès auprès des joueurs cherchant du nouveau tout en gardant la saveur des jeux de rôles dits « Old School ».

Entre temps, Dungeon World s’est étoffé et de nombreuses classes ont été ajoutées, des règles ont été revues et ajoutées, et la communauté s’est largement investie dans son développement. Une traduction intégrale a d’abord été proposée par Magimax pour le Manuel du joueur et le Guide du maître. Puis la communauté s’est lancée dans la traduction du Manuel des monstres, petit à petit.

Il ne manquait plus qu’une compilation de tout ce travail pour en faire un manuel complet et prêt à l’emploi ! Et c’est 500 nuances de geek qui a mené le projet entre autres !

Premier constat : les livres jouissent d’une couverture carton de grande qualité, comparable à celles des bande-dessinées, reprenant l’illustration emblématique de Nate Marcel pour Dungeon World. À l’intérieur, un papier épais imprimé en niveaux de gris, de nombreuses illustrations par Earl Greier, Russ Nicholson, Guillaume Czakow et Nate Marcel. Le Class Warfare a un papier glacé qui semble de meilleure qualité que le livre de base (il a beaucoup moins de pages).

Dungeon World

Tout ce dont vous avez besoin. Le manuel Dungeon World contient dans 248 pages grand format le Manuel des joueurs, le Guide du maître et le Manuel des monstres.

Le manuel des joueurs dépeint les grands principes du système Apocalypse, et la création de personnage pas à pas, classe par classe. On retrouve donc, le Barde, le Clerc, le Druide, l’Éclaireur, le Guerrier, le Magicien, le Paladin et le Voleur. Sont venus s’ajouter le Barbare, le Cambrioleur, le Chaman et l’Immolateur. Douze classes proposant chacune un style de jeu unique, parce que oui, dans Dungeon World, vous n’êtes pas un guerrier, vous êtes LE guerrier.

La force de Dungeon World, c’est que les règles sont faciles à appréhender, vous n’aurez que très peu besoin de vous référer au manuel durant une partie, seulement à la description de la classe que vous avez choisie. Les actions de votre personnage sont les règles que vous utiliserez le plus. Ce sont les actions que vous faites qui font avancer l’aventure.

A l'intérieur

Class Warfare

Ce recueil, traduit par Khelren, contient tout le nécessaire pour créer de nouvelles classe et quelques règles alternatives. Divisé en archétypes de classe (Guerrier, Gredin, Mage, Disciple… etc) puis subdivisé en spécialisations (Barde, Pyromancien, Assassin, Gardien… etc), ce livre contient une flopée d’actions et de sorts à combiner pour produire des nouvelles classes, ou servir d’inspiration pour des classes complètement originales.

À posséder par tous les créateurs et bidouilleurs cherchant à approfondir leur expérience dans Dungeon World ou à proposer leur hack.

L’écran du maître

Très rigide, peut-être trop, il reprend l’illustration des deux couvertures des livres combinée pour former une frise complète. On trouve du côté caché toutes les actions de base en rappel, des raccourcis pour les marqueurs d’équipement et de monstres, des emplacement pour afficher les fronts et dangers de l’aventure en cours et surtout, les actions que le maître peut utiliser pour faire avancer la partie ou réagir aux actions des joueurs.

Direct à l’essentiel en somme. Pas de tables de calcul de points d’expérience ou de degrés de difficulté, ce n’est pas le propos du jeu.

Serviteurs de la Reine des Cendres

Pour bien commencer

Un peu plus tôt dans l’année est sortie une aventure pour Dungeon World, traduite par Bastien Wauthoz et écrite par Jason Lutes : Les Serviteurs de la Reine des Cendres.

À la différence des aventures classiques de jeux de rôle dont Dungeon World trouve son inspiration, ici on a un cadre qui évolue selon les (non-)actions des personnages-joueurs. Les Serviteurs de la Reine des Cendre propose un cadre complet avec une histoire, des personnages et des ennemis que vous pourrez (maître comme joueurs) exploiter à votre guise pour raconter votre propre aventure.

Au début de la partie, après la création de personnages, le maître pose quelques questions sur les personnages, leur histoire et le monde qui les entoure, puis pourra utiliser les réponse durant la partie quand l’occasion s’y prêtera.


Quelques liens utiles :
500 nuances de geek
La communauté francophone


Partager cet article sur

Comments 1

  1. Pingback: Dungeon World (2ème édition) est enfin arrivé ! – Dungeon World

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *